Après le passeport, voici les conditions qui s’imposent à Gbagbo

0
2027

Aprnews – Après le passeport, voici les conditions imposées à Gbagbo – Actualités – Côte d’Ivoire

Les autorités ivoiriennes sont favorables à ce que Laurent Gbagbo obtienne un passeport, un document qui lui permet de voyager hors de Belgique. Et enfin rejoindre la Côte d’Ivoire, son pays. Cependant, cela ne devrait être fait que conformément aux procédures imposées par la justice internationale.

C’est une question de jours maintenant. L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo reviendra sur son passeport. Le processus qu’il a engagé avec l’ambassade de Côte d’Ivoire dans son pays à Bruxelles, où il est assigné à résidence, pour préparer ce document bat son plein. Cela ne doit cependant pas dispenser Laurent Gbagbo des conditions à remplir pour quitter la Belgique.

Selon son collègue français Jeune Afrique, l’ancien guide ivoirien a accompli les formalités d’obtention de son passeport. Une délégation du ministère ivoirien des Affaires étrangères s’est rendue en Belgique pour prendre les empreintes digitales et la photo de l’ancien chef de l’Etat. Tout ce qui s’inscrit dans la procédure standard de délivrance d’un passeport. Ce document devrait, une fois reçu, lui permettre de voyager hors de Belgique, conformément à la décision de la Cour pénale internationale (CPI) d’assouplir les restrictions à sa liberté.

Cependant, cette liberté de mouvement ne sera pas automatique. Cela se fait selon une procédure établie par la CPI. Dès le jeudi 28 mai, la justice internationale en a reporté de nouvelles dans son communiqué de presse allégeant les restrictions à la liberté des récemment acquittés Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

La CPI exige que l’ancien dirigeant et ministre ivoirien Blé Goudé ne se rende que dans les 123 pays membres du Statut de Rome, qui régit le fonctionnement de la CPI. La Côte d’Ivoire étant membre de la CPI, elle pourrait être une cible pour Laurent Gbagbo et l’ancien ministre de la jeunesse.

Les personnes touchées (Gbagbo Laurent et Blé Goudé) devraient cependant demander à être transférées vers l’un ou l’autre de ces pays, à la CPI. La Cour transmettra elle-même cette demande au pays concerné pour s’assurer qu’il accepte de la recevoir. Après cela, l’approbation du voyage sera donnée.

De plus, l’ICC a conservé la restriction d’expression. En d’autres termes, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ne peuvent pas parler de l’affaire, qui est toujours pendante devant la Cour pénale internationale. Et les deux acquittés doivent comparaître devant le tribunal chaque fois qu’ils sont convoqués à faire appel au parquet de Fatou Bensouda.

REF: apr-news.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]