Bénin, Religion: le Vodoun au service du développement de la patrie

0
20


/ * css personnalisé * / .td_uid_2_6091d1d9767ae_rand.td-a-rec-img {text-align: left; } .td_uid_2_6091d1d9767ae_rand.td-a-rec-img img {marge: 0 auto 0 0; }

«Equiper les dignitaires pour accompagner correctement le gouvernement dans ses actions, dans le secteur endogène et culturel, et surtout pour le nouveau quinquennat»: tel est l’objectif du Conseil national des sectes endogènes du Bénin (ConaCeb) à travers l’organisation avant le 5 mai 2021 d’une journée de formation et de recommandations sur les rôles et les attentes dans l’exercice du deuxième mandat.

(Article rédigé en collaboration avec Boco parfait « Info dynamique »)

Ce sera pour le Prof. David Koffi Aza et sa famille à se rassembler pour réfléchir à leur devoir de bien gérer les affaires culturelles et religieuses afin de répondre aux ambitions de la politique de l’équipe gouvernementale qui sera bientôt mise en œuvre. En fait, il s’agit d’une session de formation et d’information pour aider les dignitaires à adopter des pratiques en phase avec l’évolution du monde moderne, qui devraient être mieux prises en compte, notamment par les autorités.

Colloque de Conaceb

Lors de cette réunion, qui aura lieu dans la salle de conférence du Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou, en plus des personnes impliquées, des députés et autres autorités politiques sont attendus, ainsi que des responsables administratifs et des spécialistes des questions à traiter à tous, aux participants, d’informer sur les cadres législatifs, juridiques et autres en vue de la valorisation de la chose culturelle et religieuse telle qu’elle devrait être.

Pour David Koffi Aza, président de Conaceb, ce sera l’occasion de former des dignitaires sur trois sous-thèmes, allant des défis à relever aujourd’hui face à l’évolution de l’urbanisation, au cadre législatif des sectes endogènes, en passant par les bénéfices et privilèges en matière de réforme sociale. Le souci, poursuit le professeur David Aza, est de travailler à changer radicalement le comportement des dignitaires pour réduire les abus dans les pratiques. C’était donc pour lui l’occasion d’appeler à une combinaison d’efforts pour la réussite de l’événement. «Nous faisons partie de la logique de restauration de notre identité culturelle et religieuse pour mieux soutenir le gouvernement pendant ce nouveau mandat de cinq ans», a-t-il déclaré.

A noter que la chaise sera autour du thème: « Nouveau mandat de cinq ans, nouveaux défis: division des sectes endogènes au Bénin »; quel thème sera abordé en listant les différentes étapes qui sont:

-Pratiques de cultes endogènes et normes environnementales: défi du développement de l’urbanisation

-Réformes sociales et praticiens des sectes endogènes: atouts et privilèges

Législation et cultes endogènes du Bénin: état des lieux et perspectives

Nous souhaitons beaucoup de succès à cette activité innovante de ConaCeb!

Partagez avec vos proches

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]




PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES: