RDC: la demande de levée d’immunité Augustin Matata Ponyo rejettée par le Sénat

0
349

RDC : le Sénat rejette la demande de levée d'immunité d'Augustin Matata Ponyo

Le Sénat a regardé à huis clos vendredi après-midi, 14 mai, la demande de levée de l’immunité de l’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo et l’a rejetée. Les sénateurs ont estimé que le renvoi de la Cour constitutionnelle au procureur général était vicié. L’ancien Premier ministre est retourné en République démocratique du Congo le week-end dernier pour se défendre. Il est accusé par les tribunaux et l’Inspection générale des finances d’avoir détourné des centaines de millions de dollars pour le méga-projet du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo.
Les sénateurs ont estimé qu’il y avait eu une erreur de procédure et que ce n’était pas le procureur général de la Cour constitutionnelle qui devait faire cette demande, mais celle de la Cour de cassation.

Plusieurs avocats parmi les membres du Sénat ont pris la parole lors de la séance à huis clos de vendredi, ont déclaré les sénateurs à RFI, pour expliquer qu’Augustin Matata Ponyo ne pouvait pas être jugé par la Cour suprême du pays car il n’était plus au poste de Premier ministre mais sénateur.

Depuis, plusieurs constitutionnalistes ont assuré qu’Augustin Matata Ponyo devait être traduit en justice par la Cour constitutionnelle en tant que Premier ministre, même en cas de violation du droit coutumier. Puis il a commis ces actes pendant son mandat. D’autres juristes ont exprimé leur opinion et ont demandé d’attendre le libellé de la lettre de l’accusation et la réponse du bureau du Sénat.

Qu’est-ce qu’on blâme l’ancien chef du gouvernement de Joseph Kabila?
Augustin Matata Ponyo est accusé de détournement de fonds publics et de complot criminel, selon une source proche du dossier. C’est l’Inspection générale des finances qui l’a révélé dans un maudit rapport. Selon l’IGF, sur les 287 millions de dollars versés par le Département du Trésor et le Fonds de promotion de l’industrie, près de 205 millions de dollars étaient injustifiés.

Selon une source proche du dossier, le bureau du procureur général près de la Cour de cassation a approfondi l’enquête et mis au jour tout un écosystème d’entreprises dont les actionnaires ou bénéficiaires sont des membres de la famille d’Augustin Matata Ponyo.

Ce dernier dénonce une cabale politique et assure que ce sont les ministres et la société de gestion qui sont les principaux responsables de l’échec du projet. Il a même déposé une plainte pour diffamation contre le chef de l’Inspection générale des finances.

RF:https://lavraieinfo.com/

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vidéo du jour: