Le Qatar trace son sillon au Cameroun à travers le rachat de l’hôtel Ibis de Douala

0
62

Kasada Capital Management, véhicule d’investissements dédié au secteur de l’hôtellerie en Afrique subsaharienne, annonce le rachat au groupe Accor d’un parc de huit hôtels au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Au Cameroun, c’est l’hôtel Ibis de Douala, la capitale économique camerounaise, qui est concerné par cette transaction, qui consacre le tout premier investissement du Qatar dans le pays.

En effet, Kasada Capital Management, qui a levé 500 millions de dollars (environ 270 milliards de FCFA) en 2019 pour son Kasada Hospitality Fund LP dédié aux investissements dans l’hôtellerie en Afrique sub-saharienne, est contrôlé par le groupe qatari Katara Hospitality (qui y a injecté 350 millions de dollars). Il est en partenariat avec le groupe hôtelier français Accor (150 millions de dollars).

En clair, en dépit du transfert de la propriété de l’hôtel Ibis de Douala à son partenaire qatari, le groupe Accor reste dans le tour de table de cet établissement hôtelier de la capitale économique camerounaise, en raison de ses actifs au sein de Kasada Capital Management.

Au demeurant, l’arrivée du Qatar dans le secteur de l’hôtellerie au Cameroun n’est pas une surprise. En effet, le 9 septembre 2019 à Doha, la capitale de cet émirat pétrolier, au cours d’une rencontre avec des journalistes africains, Sheikh Nawaf bin Jassim Al Thani (photo), chairman de Katara Hospitality, avait annoncé que le groupe qu’il dirige peaufine des projets d’investissements au Cameroun, au Sénégal et au Nigeria.

Mieux, dans les trois pays sus-mentionnés, Katara Hospitality, avait révélé son Chairman, envisageait d’investir jusqu’à 10% des 500 millions de dollars du Kasada Hospitality Fund LP, ce qui représente une enveloppe de 50 millions de dollars (environ 27 milliards de FCFA).

«?Dans les années à venir, l’Afrique abritera de puissantes économies (…) Nous comptons influencer le développement économique de ce continent, même si c’est à une toute petite échelle (…) Nous sommes sûrs que nous allons faire face à quelques difficultés, mais nous nous emploierons à être accepté?», avait déclaré Sheikh Nawaf bin Jassim Al Thani, pour justifier l’intérêt de son groupe pour le continent noir.

L’avènement des investisseurs qataris dans l’hôtellerie au Cameroun va doper la concurrence déjà très rude dans ce secteur, où le Français Accor et l’Américain Hilton sont désormais aux prises avec des enseignes locales en pleine expansion. Mais, par-dessus tout, la reprise de l’hôtel Ibis de Douala par des Qataris confirme l’attractivité du secteur de l’hôtellerie au Cameroun, où de nombreuses autres enseignes prestigieuses (Hyatt, Radison, Mariott…) sont annoncées depuis quelques années.

ref: investiraucameroun.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.