Par rapport à 2019, la dette publique des entreprises du Cameroun était estimée à 922 milliards de FCFA fin 2020

0
31

(Investir au Cameroun) – Selon le dernier rapport du Fonds Autonome d’Amortissement (CAA), la structure chargée de la gestion et de la surveillance de la dette publique au Cameroun, l’encours de la dette non souscrite par les entreprises publiques est estimé à décembre 31, 2020 sur 922 milliards de FCFA (la dette de plusieurs entreprises n’a pas encore été déterminée). Année après année, cette enveloppe diminue de 131 milliards de FCFA alors qu’elle culminait à 1053 milliards de FCFA au 31 décembre 2019.

Fin 2020, le montant total de la dette directe des entreprises publiques camerounaises était constitué de 452,5 milliards de FCFA de dette extérieure non garantie par l’État, contre 470 milliards de FCFA de dette envers le secteur bancaire local, apprend-on. Une analyse rétrospective montre que l’endettement des entreprises publiques au Cameroun a augmenté de façon exponentielle depuis 2016.

Selon les données CAA, le niveau le plus bas de cette dette remonte à 2018, avec une enveloppe totale de 515 milliards FCFA. Un an plus tard, ces prêts ont pratiquement doublé à 1,053 milliard FCFA en 2019, passant de 698 milliards FCFA au 31 décembre 2016 et 551 milliards FCFA en 2017.

Charges lourdes

Analyse de ces statistiques  » demi finalesLa CAA montre également que les entreprises publiques camerounaises ont des dettes importantes auprès des banques locales. Par exemple, en 2016, ils ont enregistré un encours total de 603 milliards de FCFA, le montant le plus élevé des quatre dernières années. La plus petite enveloppe remonte à 2018, avec un encours de 393 milliards de FCFA.

De plus, avec 516 milliards de FCFA en 2019, les entreprises publiques camerounaises ont fait exploser leurs prêts extérieurs directs, qui se sont élevés à seulement 95, 97 puis 124 milliards de FCFA en 2016, 2017 et 2018 respectivement.

Malgré cet endettement qui inquiète à la fois les bailleurs de fonds et le gouvernement lui-même, les entreprises publiques camerounaises produisent souvent « mauvais résultatsSelon un rapport du FMI, ces résultats se caractérisent par des coûts financiers excessifs, selon la Commission technique pour la réhabilitation des entreprises du secteur public et non public (CTR).

Selon le CTR, qui était basé sur un échantillon de 50, les frais de personnel dans 90% des entreprises publiques représentent plus de 30% du chiffre d’affaires annuel généré par ces structures étatiques. Dans certains cas, nous apprenons de la même source, ces coûts sont « au-dessus de 70%»À partir des ventes de ces entreprises, quel que soit« Ne laissez aucune marge de manœuvre pour un fonctionnement optimal», Pour financer des investissements, même pour le remboursement de dettes.

Brice R. Mbodiam



Source link

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]