Drame de Dschang: voici les vrais responsables !

0
293

Suite à l’accident de circulation à la falaise de Dschang au petit matin, le Gouverneur de la région de l’Ouest annonce malheureusement 53 morts et précision faite tous sont calcinés. Il y’a également 29 blessés déjà pris en charge par l’état du Cameroun sur les hautes directives du Président de la République Paul Biya. Dans une interview accordée à CRTV Ouest, Monsieur le Gouverneur rapporte que les blessés sont gravement brûlés et que le camion transportant de l’essence avait un défaut de freinage selon le constat fait. Le brouillard n’aura pas aidé.

UNE LEÇON SE DÉGAGE TOUT SIMPLEMENT

Ce n’est pas la route qui tue mais c’est nous qui tuons. L’envie du gain facile et malhonnête est responsable de ce dangereux accident qui a causé brutalement la mort à de nombreux innocents pour une douleur atroce à de nombreuses familles éplorées qu’on ne pourra pas consoler d’aussi tôt, et pourtant cette catastrophe ne se serait pas produite si le Propriétaire et le chauffeur de la citerne transportant le carburant respectaient tous le caractère sacré de la vie.
N’allez pas accuser le Président Biya il n’a rien fait.

Peut-être le chauffeur du Bus également n’avait pas une bonne source lumineuse de ses phares , mais voulant à tout prix transporter des passagers pour plaire à un patron véreux qui n’acceptera pas qu’un chauffeur se repose même lorsqu’il a fait plusieurs aller et retour sur un long trajet.

Comment un camion-citerne manquant de système de freinage peut-il avoir de bons pneus ? Qui tue les passagers au juste ? Ce n’est pas la route car lorsqu’on décide de rouler à tombeau ouvert sans respecter la vitesse, qu’on décide de doubler des véhicules au virage, ce n’est pas la route qui tue mais c’est bien nous qui tuons par notre négligence, notre entêtement, notre égocentrisme et l’amour du gain facile.

CE QUI EST RESPONSABLE DES ACCIDENTS DE CIRCULATION DANS NOS ROUTES

La corruption est responsable de plusieurs accidents de circulation.
Ces agences de Voyages ouvrent sur quelles bases pour être opérationnelles ? Il faut interroger Monsieur le Ministre des Transports et les responsables de son ministère. La plupart de ces agences fonctionnent dans la clandestinité, pour celles qui sont officiellement reconnues on peut questionner leur fonctionnement. Qui contrôle les véhicules avant acquisition et après acquisition ? On n’achète un vieux Bus jeté en Europe à un Franc symbolique et on le ramène au Cameroun, on le peint tout simplement sans vérifier l’état général du véhicule, on achète la visite technique, les bus ont des pneus usés.

Quelle est la procédure pour le recrutement des chauffeurs dans ces agences de voyage ?
On ne recrute pas les meilleurs parce qu’on ne veut pas les payer normalement, on recrute ceux qu’on peut payer moins cher même s’ils n’ont pas d’expérience car on veut gagner avec une marge de distance énorme.

Dans ces agences la majorité des patrons sont véreux, il faut faire plus de voyages pour avoir une prime même lorsque le corps a besoin de repos. Tellement ils sont véreux qu’ils n’acceptent pas qu’un chauffeur se repose de peur d’être sanctionné et remplacé immédiatement. La majorité des responsables au Ministère des transports reçoivent des enveloppes et ferment les yeux sur toutes ces dérives. Ils vivent ainsi du sang des enfants, des femmes, des vieillards qui meurent chaque jour dans de telles conditions catastrophiques.

LA PRÉVENTION ROUTIÈRE NE FAIT PAS BEAUCOUP SON TRAVAIL !

Ils sont quasiment absents de nos routes malheureusement mais se vautrent dans les gros budgets. Son rôle est de poser des actions pour prévenir, on parle des mesures à prendre pour prévenir certains risques. À une époque on nous a pompé l’air avec des tests pour chauffeurs pour savoir si ces derniers étaient victimes d’alcoolisme. Dieu seul sait combien ce matériel a coûté comme fortune au trésor public. Mais il n’existe même plus ce n’était que le feu de paille à la recherche des projecteurs et des yeux.
Combien de chauffeurs voyagent-ils ivres aujourd’hui ? Pire dans la nuit.

LE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS

Si 65% des accidents dans nos axes routiers ne sont pas causés par l’état des routes, il n’en demeure pas moins que 35% sont purement dû à l’état de certaines routes.

Voici par exemple un Camion (photo 2) appelé Deglectographe acheter selon une source à plus de 500 millions de francs CFA par l’ancien Ministre des Travaux Publics le nommé Amba Salla Patrice. L’achat de ce camion avait un objectif qui était de détecter des déformations verticales des structures de chaussée et des fentes de rétrécissement de nos routes, en priorité la construction de l’autoroute de Yaoundé Nsimalen. Malheureusement depuis l’arrivée de Monsieur Nganou Djoumessi Emmanuel au MINTP, ce Camion serait garé. D’après certaines sources au même Ministère des travaux, il n’est pas mis en valeur expressément de peur qu’on détecte tout le faux dans la construction des routes par des sociétés prêtes noms qui reçoivent la générosité du Ministre. Selon les mêmes sources, il existe aussi des véhicules radars garés et couverts de poussières (photo 03) au Labogenie Cameroun qui permettent de répéter les malfaçons au niveau de la stratification des chaussées à certaine profondeur. Malheureusement on peut constater que rien n’est expressément fait dans le sens d’arranger les choses. Combien de nids de poules entre Yaoundé et Douala ? Combien d’obstacles dangereux sur cette route qui jusqu’à ce jour existent sans que rien ne soit fait ? On attend d’abord qu’un accident grave se produise avec un Bilan humain catastrophique comme celui de la falaise de Dschang ? Un peu comme lorsque la route s’était coupée entre Yaoundé et Douala, ce qui obligea les usagers à prendre le train en grande quantité au point de nous provoquer la fameuse catastrophe d’Éséka. Alors que plusieurs alertes étaient lancées du côté du Ministère des travaux publics mais sans aucune conséquence. Dans plusieurs endroits aujourd’hui nous voyons sur les réseaux sociaux les citoyens lancer des messages au Ministère des travaux publics mais ils sont occupés à réfléchir comment rallonger les avenants aux sociétés de construction de routes qui pillent le Cameroun et se partager. Il faut aussi attendre une société qui a de l’argent cash à verser pour les retro-commissions et qui va accepter payer un pourcentage énorme et ne pourra plus bien construire cette route.

Le Ministère des Travaux Publics ce n’est que de la mafia et avec à sa tête un expert dans la mafia.

Le SLPG – CAMEROUN implore le Chef de l’état de limoger particulièrement ce Ministre qui a gangrené la construction des infrastructures dans ce ministère stratégique. Il devrait pouvoir se concentrer pour ses dossiers au TCS et celui de son Fils par exemple.

EN RÉSUMÉ

La route n’est pas toujours responsable des graves accidents de circulation qui sont la cause de nombreux morts dans nos familles. Les responsabilités sont partagées et de façon générale nous déplorons le manque de considération du caractère sacré de la vie chez plusieurs. Avant d’entrer dans un véhicule personnel ou de transport qui va voyager, il faut d’abord vérifier l’état du véhicule (les pneus, les phares, le système de freinage, que le véhicule est vidangé, le niveau d’huile, faire une visite générale qui détermine si on peut voyager ou pas), se rassurer que le Chauffeur est apte à conduire ( n’est pas ivre et est bien titulaire d’un permis et qu’il sait conduire) , qu’il n’est pas fatigué. Il faut respecter la limitation des vitesses, ne pas doubler au virage et surtout conduire avec son âme et conscience qu’on doit respecter le caractère sacré de la vie . Ne pas conduire étant pressé car on risque se retrouver au pays des morts sans jamais arriver alors qu’on était pressé. Respecter les petites choses comme porter sa ceinture de sécurité également. Si nous respectons ces mesures, même si le Ministère des travaux publics de la mafia ne construit pas de bonnes routes, nous n’allons plus mourir des accidents de circulation comme des mouches

REF:https://www.camerounweb.com/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.